090615dvd_csi_miami7Titre VO : Hostile Takeover

Scénario : Corey Evett & Matt Partney

Réalisation : Allison Liddi-Brown

Avec : David Caruso (Caine) ; Emily Procter (Calleigh) ; Eva La Rue (Natalia) ; Rex Linn (Tripp) ; Eddie Cibrian (Jesse) ; Sharif Atkins (Matthew)

Cote d’amour : ** /// Cote Eddie : ****

8x02_Hostile_Takeover__2_Analyse : Après avoir vécu le dernier jour de Jesse Cardoza avec Horatio il y a quelques années, on le retrouve ici pour son premier jour. Logique ! Au menu, la sympathique petite journée qui s’annonçait pépère termine bien vite en prise d’otage où les flics ne sont pas les bienvenus et risquent leur peau. Comprenez que Jesse, prit par hasard comme otage, n’en mène pas large et tente de cacher tant bien que mal son identité jusqu’à ce que la réceptionniste lâche le morceau alors qu’elle a été blessée d’un coup de feu non-maîtrisé. Forcément, ce serait moins drôle sans ça. Et surtout, Jesse n’aurait pas pu retirer son t-shirt pour éviter qu’elle saigne trop. Quel héros ce Jesse tout de même ! Quel homme ! Bon, par contre, on peut se demander quel est l’idiot qui a amené des t-shirts dans la réserve où ils sont enfermés, parce que du coup, le bougre se rhabille bien vite, au désespoir de tout le monde. D’ailleurs, on note que Jesse est une fashion victim, puisqu’il change au moins trois ou quatre fois de tenues durant tout l’épisode (toujours très seyantes par ailleurs).

8x02_Hostile_Takeover__6_Du côté de l’histoire générale, c’est donc une prise d’otage qui occupe cet épisode. Enfin, le croit-on au début, puisqu’on s’aperçoit que ce n’est pas vraiment ça qu’il fallait voir, il ne s’agissait en fait ici que de pouvoir accéder à la justice par ce moyen détourné. Un tout petit peu compliqué et qui n’améliore pas plus que ça la condition de vie du preneur d’otage, parce qu’il finira en prison, mais bon. On tente de toucher la corde sensible avec cet acte désespéré et un Horatio qui s’avère le dernier recours pour trouver la vérité et la justice. Beaucoup de grands sentiments donc. Et on voit à quel point il tient à ses équipiers, puisqu’il reconnaît Jesse rien qu’à ses chaussures. Ah quel homme aussi cet Horatio Caine ! Les autres aident aussi un peu à la tâche, histoire de découvrir quelques indices et surtout, histoire de justifier le verre à la fin que Jesse doit payer parce qu’il est le petit nouveau (même si c’est inexact, comme il le fait remarquer). A noter plusieurs têtes connues dans cet épisode, un ex d’Urgences (Sharif Atkins), un autre de Queer as Folk US (Robert Gant) et un autre de The $treet (Rick Hoffman).

8x02_Hostile_Takeover__7_

A propos d’Eddie : Ca y est, la fameuse scène torse-nu, c’était ici ! Bon, on en profite pas super bien à vrai dire, même si on a le droit à plusieurs plans, mais ça ne gâche jamais son plaisir. Eddie s’avère moins rasé de près dans cet épisode, donc c’est plutôt agréable. En plus, c’est un peu le personnage principal de l’épisode, donc on le voit pas mal.